Kohndo feat Narcisse Dagbeto – Le Prix (clip officiel) En écoute sur les plateformes ➜ https://Baco.lnk.to/LePrix Avec “Le prix”, Kohndo, figure tutélaire du rap français, annonce son grand retour. Extrait de “Plus Haut que la tour Eiffel”, son nouvel album à paraitre, ce titre conte un nouveau chapitre de l’odyssée de Manga, ce jeune béninois en quête d’un Paris idéalisé. A l’instar de Clément Loko (personnage central du clip ) triple champion d’Afrique de boxe anglaise recevant 19000 CFA (26euros) pour sa dernière victoire, Kohndo se demande “quel est le prix de sa dignité ? “. Réflexion sur les rapports France-Afrique , “Le prix” rend hommage à la musique de l’orchestre poly-rythmo de Cotonou et fait danser la tête et les pieds. Une vidéo tournée à Ouidah, Cotonou – Benin Réalisation : Kohndo Chargé de production : Arnaud Houndjo Montage : K. Assogba Etalonnage : Premierevix , J. Roques Revoir le clip ➜ https://youtu.be/Mc3vckttLLE S’abonner à la chaîne ➜ https://youtube.com/@kohndo ————————— Retrouvez KOHNDO sur les réseaux sociaux Facebook : https://www.facebook.com/kohndo2 Instagram : https://www.instagram.com/kohndo/ Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kohndo #rap #hiphop #worlmusic #PHQLTE Lyrics Nombreux sont ceux qui profitent de ma détresse Peu, ceux qui veulent que je vienne L’Europe nous appelle tous les jours à sa conquête On veut son amour, pas la guerre Réussir ou bien mourir c’est la promesse Le clairon de la première heure Laisse-nous croire que nous appelle toutes les richesses du monde On oubliera la peur Du monde on oubliera les dangers Nos grands-pères dans la grande guerre Comme nous ont déjà été piégés Par l’homme, le désert et la mer J’veux partir car il n’y a pas d’avenir ici En moi j’ai une plaie à vif Mes souvenirs sont des lames d’eau frappant le récif… Agressifs Je vis dans ce monde comme en apnée À deux doigts de l’apoplexie Ma tête est sur le point d’exploser Pas loin je suis de l’asphyxie, tu sais ? Si nous étions mieux organisés Moins dépendants, moins divisés Mieux équipés, mieux nourris Plus rassurés dans notre estime On rebâtirait toutes les pyramides Ma terre porte tellement d’histoire L’Afrique devrait être pour moi l’Amérique et pourtant je n’ose pas m’y voir J’ai besoin d’air j’ai besoin d’or J’me dois d’honorer mes morts J’ai besoin d’air j’ai besoin d’or Et d’améliorer mon sort, hey ! Quel est le prix pour retrouver ma dignité ? Mi donou mi bo Au marché ma vie n’est pas encore affichée Betchéo nabi we Quel est le prix pour retrouver ma dignité ? Mi donou mi bo Au marché ma vie n’est pas encore affichée Betchéo nabi we En CFA ? Non ! On vaut l’euros ! Ouais ! En CFA ? Non ! On vaut l’euros ! Ouais ! En CFA ? Non ! On vaut l’euros ! Ouais ! En CFA ? Non ! On vaut l’euros ! Nigérians, Maliens, Béninois, Ghanéens Camerounais, Ivoiriens Burkinabés… J’appelle à l’unité Comme si Sankara continuait de prêcher Comme si Lumumba continuait de vivre La vérité est-elle dans les livres? Les hommes s’unissent-ils que dans le pire ? Le rêve de la France est un business Le trafic d’humains est un business Les passeurs le savent, c’est leur business On voyage en car, pas en business Pourquoi les hommes qui œuvrent pour le bien ont tant de mal à se trouver ? Pourquoi les hommes qui œuvrent pour le bien ont du mal à construire ensemble? Mille euros, deux milles euros, trois milles euros Deux millions CFA Mille euros, deux milles euros, trois milles euros Où vais-je emprunter tout ça? Les hommes qui œuvrent simplement pour eux-mêmes N’attendent de moi que de l’argent Les hommes qui œuvrent simplement pour eux-mêmes Affirment m’aider et pourtant… Ils vivent et friment à mes dépens Le fric, le passeport, et l’essence Business international de la honte Ils se gavent tous à mes dépens Ils m’emmèneront de Cotonou à Gao Si le village cotise pour le premier dépôt Si j’ai assez, le visa sera sans défaut J’irai et ferai tout ce qu’il faut Quel est le prix pour retrouver ma dignité ? Midonou mi bo Au marché ma vie n’est pas encore affichée Betchéo nabi we Quel est le prix pour retrouver ma dignité? Midonou mi bo Au marché ma vie n’est pas encore affichée Betchéo nabi we En CFA ? Non ! On vaut l’euros ! Ouais ! En CFA ? Non ! On vaut l’euros ! Ouais ! En CFA ? Non ! On vaut l’euros ! Ouais ! En CFA ? Non ! On vaut l’euros !